Premiers essais avec ma brodeuse et premiers déboires !

Publié le samedi 18 avril 2015 à 14:56
Après avoir reçu ma machine à broder, une Borther Innovis v3, après l'avoir soigneusement déballée et après avoir scrupuleusement lu le manuel d'utilisation, je me suis lancé dans la broderie d'un des modèles enregistré dans la machine.
J'ai choisi de broder un motif avec peu de changements de couleur et pas trop long : une plume de paon.
Je prend un tissu blanc qui traine dans le coin, j'y colle l'intissé fourni avec la machine, je galère un peu à mettre le tout dans le cadre et après environ 40 minutes de préparation et d'hésitation, je lance la bête !

En cours de broderie, je me demande tout de même si il n'y a pas un petit problème... Mais bon, je laisse tout de même la machine terminer la broderie :
Le résultat ne m'avait pas l'air si catastrophique que ça, mais je trouvais qu'il y avait beaucoup de blanc mélangé au bleu. Hop, je reprend mon manuel en main, et je vois qu'il s'agit peut être d'un soucis de tension du fil supérieur ou de canette. Pour en avoir le coeur net, j'ai brodé quelques lettres.
Et là, lorsque je vois ce que cela a donné, c'est le drame. Je commence à bidouiller la tension du fil supérieur, parce que je savais que j'avais correctement embobiné mon fil de canette et que le problème ne pourrait JAMAIS venir de là.  Oui mais NON. Parce que j'ai beau voir une certaine amélioration en modifiant la tension du fil supérieur, le résultat n'est pas encore tip top. Vous pouvez voir sur cette photo les 3 essais que j'ai réalisé. A droite vous avez le premier essai et à gauche le dernier.
En désespoir de cause, je sort ma canette, je la regarde sous toutes ses coutures, puis je la replace CORRECTEMENT et là... tadam ! 
Beaucoup mieux non ? Je pense avoir bien embobinée ma canette mais mal enfilé le fil sur la machine.
Du coup, me voilà reparti pour broder ma plume et autant dire que le résultat est tout autre !
Cela m'apprendra à être trop sûre de moi !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

L'Atelier Acidulé Copyright © 2012 Design by Antonia Sundrani Vinte e poucos