Ma quête du Graal. Ou comment tenter d'acheter une Lettre Max Outre Mer...

Publié le mercredi 19 juin 2013 à 10:54
Hier, j'ai reçu une commande sur ma boutique ALMe à destination de la Réunion. Naïvement, je pensais que je pouvais utiliser une Lettre Max "classique" pour les DOM-TOM... Mais non, grosse erreur ! Comment ai je pu croire que la poste n'allait pas me faire raquer un peu plus pour les DOM-TOM ?! Oui je sais, il y a le transport et tout et tout, mais bon, quand il y a moyen de râler un peu, on ne va pas s'en priver !

Me voilà donc en quête d'une Lettre Max Outre-Mer...

Comme je suis coincée au bureau jusqu'à 17h, je mandate l'homme pour qu'il m'en prenne une au bureau de poste de notre village. Je pensais (toujours naïvement) que dans un village de plus de 2000 habitants, la bureau de poste aurait au moins quelques une de ces précieuses enveloppes en stock... mais non !

Me voilà donc obligée de passer au bureau de poste qui se trouve en ville...

Je récupère le gnome à 17h, go go to the poste. Et là, j'ai eu l'idée que je n'aurai jamais du avoir : prendre le poussin dans mes bras en me disant que ça n'allait pas durer longtemps... J'arrive donc toute confiante au guichet (dois-je préciser qu'il faisait 34°C hier ?) où l'employée de la poste sert une cliente qui veut déposer... au moins 15 recommandés >_< On se voit donc rediriger vers le guichet d'à côté, normalement réservé à la banque postale (entre temps j'ai appris que ce que je cherchais n'était pas en libre service...)... Bon passons vite fait sur la mamie qui a mis 10 minutes pour déposer un chèque,... passons également sur le cheune homme aux lunettes multicolores qui voulait juste acheter une pauvre enveloppe,... passons sur le mec qui, lorsque arrive ENFIN mon tour, va voir l'employé et lui dit que la photocopieuse ne fonctionne pas... passons sur le gnome qui n'arrêtait pas de râler parce que lui, tout ce qu'il voulait, c'était courir et se faire vite fait la malle... 

A ce stade, je suis en nage, mon bras gauche qui porte mon gnome est à moitié mort et ma patience n'est plus que peau de chagrin !  Mais je garde le sourire et je demande gentiment au monsieur derrière le guichet une Lettre Max 50g pour l'Outre-Mer. Rien qu'à sa tête, j'ai compris que j'allais encore attendre jusqu'à ce qu'il arrive à en trouve une...

J'ai patienté 5 minutes qui m'ont parues en durer au moins 20 avec mon bonhomme qui en avait autant ras la casquette que moi. Et c'est à ce moment là que je me suis souvenu d'un sketch du Palmashow sur la poste qui m'avait bien fait marrer : 

Bon, au final, je suis sortie triomphante de la poste avec ma Lettre Max ! A ma prochaine commande Lettres Max, j'en prendrais pour l'Outre-Mer, ça m'évitera toute cette galère...



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

L'Atelier Acidulé Copyright © 2012 Design by Antonia Sundrani Vinte e poucos